Bazingcast #37 «De la digitalisation de l’industrie musicale»

Cela fait maintenant presque 10 ans que l’industrie de la musique est en crise et que professionnels, politiques et internautes se déchirent sur la question sans vraiment communiquer. Alors que le marché semble enfin se retourner et que nous pouvons  maintenant prendre un peu de recul, il était grand temps de se réunir avec de véritables acteurs de ce marché pour débattre et tordre le cou à certains préjugés sur le monde de la musique.

Les invités :

  • Michael Goldman, président cofondateur de My Major Company
  • Yvan Taïeb, co-fondateur du label Roy Music
  • Boulbar, auteur-compositeur-interprète
  • Mark Daumail, auteur-compositeur-interprète du groupe Cocoon (interview séparée)

Cet épisode est disponible sur iTunes, sur Miro, en téléchargement au format mp3 là (clic droit « Enregistrer sous »), ou en écoute en streaming grâce au lecteur ci dessous. N’oubliez pas aussi les différents flux RSS pour chacun des formats.

Vous pouvez retrouver Bazingcast sur Twitter (@Bazingcast, @Mr_Piouf), et Facebook.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Musique d’intro: Les gentils, les méchants – Michel Fugain
Musique de pause : Visions – Stupeflip
Musique de fin : Dernier jour à San Francisco – Boulbar
Extraits de fin : Pascal O., fin analyste de la question musicale



L’interview de Mark Daumail de Cocoon
réalisée en plein enregistrement de son nouvel album solo est disponible séparément sur le flux, en téléchargement au format mp3 là (clic droit « Enregistrer sous »), ou en écoute en streaming grâce au lecteur ci dessous.

 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Musiques :
– « Chupee » My Friends All Died In a Plane Crash, Cocoon
– « Sushi » Where the Oceans End, Cocoon
– « Hummingbird » My Friends All Died In a Plane Crash, Cocoon


Liens et Références

◊ Nos invités

◊ Des sources sur le sujet

VN:F [1.9.20_1166]
Rating: 4.4/5 (9 votes cast)
Bazingcast #37 «De la digitalisation de l'industrie musicale», 4.4 out of 5 based on 9 ratings
Ce contenu a été publié dans Les épisodes, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

40 réponses à Bazingcast #37 «De la digitalisation de l’industrie musicale»

  1. B. dit :

    Cooooool. Vous avez fait fissa pour le montage/mixage dites donc.

  2. B. dit :

    ‘tain je rêve, dans les questions je m’étais retenu de troller sur « Génération Goldman », en me disant que c’était pas le moment, que j’allais me faire taper sur la g… par l’un ou l’autre des membres de l’équipe,… Et Krilin saute dessus à pieds joints. 🙂 🙂 🙂

  3. boubobo dit :

    Comme on en Amérique : « we’d like everybody to know about the good things we do anonymously ». J’ai fait don de 10€ pour la sauvegarde de la fourchette léchée par Trollin. Une noble cause s’il en est.

    Encore un bazingcast très intéressant avec des invités qui le sont tout autant.

    Comme je suis un chiard et que le fait de donner 0.0000000000000001% de mon salaire me donne le droit de vie et de mort sur toute l’équipe et sa progéniture sur 10 générations, je me permettrais juste de demander des émissions plus régulières, pliiiiiiiiiiize.

    • Krilin dit :

      Faut pas espérer plus de une par mois, mais promis, on fera plus de pause de trois mois. Pas avant juin en tous cas 😀

      Merci pour ton don.
      Quand je vois que les gens préfèrent nous filer de la thune que nous acheter nos badges, je me dis qu’ils doivent vraiment être moches ^^ .

      • B. dit :

        Y en a un qu’est mieux que l’autre, mais globalement ils sont bien. Et je veux pas dire, mais au début, vous parliez d’un épisode toutes les deux semaines… 😉

        • Piouf dit :

          ah nan le titille pas sur le sujet 😀

          En réalité c’est moi qui freine car tout ca prend énormément de temps. On a certes petit à petit ralenti le rythme mais on évitera de recommencer les 3 mois de pause en tout cas…

          • B. dit :

            No problem, je sais très bien que tout cela prend du temps, surtout la préparation, pour un « produit » fini relativement bref. 🙂

    • Piouf dit :

      La vache… on va devoir se battre entre Krilin qui essaye de remboursser ses milliers de badges qui lui servent actuellement à carreler sa salle de bain, et moi qui a du vendre un rein pour payer la bouffe pour tout les invités :p

      Plus sérieusement merci beaucoup 🙂

  4. WilnocK dit :

    Dans la mesure ou vous avez assez rapidement ouvert sur les DRM, les majors qui imposent leurs regles de distributeurs, et M. Negre, c’est a ce moment la qu’un rapide rappel sur HADOPI aurai ete interessant. Vous avez bien fait de ne pas remettre le sujet sur la table en fin d’emission.

    Merci pour la question de Misha qui a ete reprise ensuite en filigrane plusieurs fois durant l’emission: le dictat de Facebook, comme indicateur de fanbase/popularite, la curation ne se fait plus uniquement par les magazine, mais desormais aussi par les blogs et les podcast (hommage a JD ze DJ, et le podcast des Inrocks)

    • Krilin dit :

      En fait on s’est vite rendu compte que la partie piratage n’allait rien donner vu qu’on avait à peu près tous la même vision dessus, à quelques nuances près. Donc LÀ on serait tombé dans le « 1000 fois redit ».

      • Piouf dit :

        C’est marrant car au final en off on s’est rendu compte qu’on avait en fait pas trop la même position qu’eux, mais cette partie était clairement pas la plus intéressante donc on l’a mise en basse priorité et donc on a pas eu le temps d’en parler :p

  5. nanostrayz dit :

    Ouah je m’en étais pas rendu compte avant de comparer les dates, mais le dernier épisode remontait à 3 mois ! Super épisode, à la fois très instructif et divertissant. Pour pas se mentir, à l’annonce des sujets j’avais peur que ça tombe une fois de plus dans le vieux cliché des acteurs de l’industrie qui ressortent à chaque fois la même rengaine sur l’évolution de la consommation et le piratage façon invité de l’ADC — no offense, j’adore l’ADC, j’adore tellement ces ordures que je leur verse une putain de dîme une fois par mois, mais leurs invités musicaux sont systématiquement des caricatures d’eux-mêmes dès que LTP commence à les interroger sur les thèmes liés à l’économie numérique — mais au final non, les intervenants sont très clairement au fait des enjeux actuels, et leurs avis tranchés sont particulièrement bien argumentés, même si je ne partage pas leur opinion sur la plupart des points (mais comme Krilin, je ne pense pas être un consommateur représentatif).

    À mon sens ce qui manque aux majors pour prendre le virage du numérique, c’est de la valeur ajoutée. Précisément améliorer leur palette de services, pas forcément quantitativement, mais en proposant quelque chose que tu ne trouveras ni sur le black market, ni sur le white market en support physique. Je pense par exemple à des services comme Bandcamp, qui vont être les seuls à proposer le téléchargement en lossless pour un album donné, et si l’album n’est pas distribué en physique ou est passé sold out et que tu sais que c’est un artiste tellement pointu que tu trouveras pas de version pirate en lossless avant plusieurs semaines, t’as pas d’autre choix que raquer. Les deux génies de l’industrie musicale que sont (à mon sens) Reznor et Thom Yorke l’ont compris il y a des années déjà, ceux qui étaient derrière l’ordi pendant l’épisode In Rainbows se souviennent forcément de la tétrachiée de formats disponibles au téléchargement, alors que la même année on foutait encore des DRM sur des pauvres mp3 compressés.

    On retrouve ce même principe de valeur ajoutée chez Valve et Blizzard, qui ont réussi à imposer le démat, et même à en faire un argument de vente, tant leur service est excellent. On peut dire ce qu’on veut sur le tout-connecté (je suis le premier à cracher dessus), mais la cohérence d’un Steam ou d’un Battle.net est à ce jour inégalée, et quand on voit à quel point Sony et Nintendo sont à la ramasse sur le dématérialisé sur leurs dernières consoles portables, on prend immédiatement conscience de la différence d’anticipation qu’il y a entre eux et les acteurs PC, au même titre qu’entre Trent Reznor et Virgin Mega dans l’industrie musicale.

    Bref pour en conclure sur Bazingcast, je trouve qu’on réfléchit beaucoup trop depuis quelques épisodes !!!! ( 😀 ) Tout ce sérieux n’est pas pour me déplaire, mais où est passée l’ambiance crypto-négationniste des premiers épisodes et du conte du noël 2011 ? (double 😀 ) J’kifferais bien un épisode spécial chute du système financier avec un IRLPG néosurvivaliste, et comme invités Piero San Giorgio et le Captainweb (qui adore les emissions sur les « preppers »), mais là on tombe dans le fantasme total ahahaha. Allez, à la prochaine !

    • Piouf dit :

      3 points :

      – Sur le traitement du sujet, merci, on a justement pas voulu tomber dans les travers habituels. On a sélectionné les invités et les questions pour cela et je vraiment content du résultat 🙂

      – Pour les majors, je pense que l’on a ,après toutes ces rencontres, compris qu’ils ne sont pas responsables de tout : il y a des majors, des éditeurs, des tourneurs, des distributeurs etc. Les majors ne sont pas forcément responsables de la distribution. Il faut aussi considéré un angle nouveau que moi non plus je n’envisageais pas avant, les majors sont surtout la pour rendre des services aux artistes et non aux acheteurs (conseil technique, artistique, administratif, mise à disposition de matériel, de studio, réseau, avance financière etc.).

      – Pour la suite on a saisi l’opportunité de faire certains des épisodes sérieux que l’on souhaitaient faire depuis longtemps. Même si l’on a passé un très très bon moment à chaque fois il est vrai que faire un épisode à l’arrache en parlant pédonazi me manque un peu c’est pourquoi nous allons alterner avec quelques épisodes plus à l’ancienne 😉

      • WilnocK dit :

        A ce que j’ai cru comprendre, les majors ont beaucoup d’activites differentes.

        Une part de leurs activite, est assimilable a des transporteur routier, type « Norbert Dentressangle »: pour un Label ou pour un artist, elles font la distribution
        Une autre partie de leurs activite, c’est de distribuer du ‘consommable’, dont elle est proprietaire

        Ces deux activites sont completements differentes en terme d’approche et de mentalite. Votre intervenant le disait tres bien, les Majors sont tres en retards pour toute la partie transporteur, d’un autre cote, elles ont la mains mise sur les 3 magasins en ligne que sont iTunes, Spotify & Deezer, elles imposent leurs regles a ces 3 enseignes (tout comme FedEx ferai du chantage a Carrefour)

        A ce titre, les majors ne sont pas des anges.

  6. edhelion dit :

    Juste insupportable les gars. Ils peuvent pas piffrer les majors mais revent d’en devenir une …

    • Krilin dit :

      Qui ça ?
      J’ai pas eu l’impression ni que Taïeb ou Goldman détestaient les majors, ni ne cherchaient à grossir démesurément.
      Il m’a semblé entendre plusieurs fois qu’ils disaient que ce n’était pas le même métier.

  7. InTheBlix dit :

    Excellente émission, bravo. C’est maîtrisé, les questions qui fâchent sont posées, vos invités ne pratiquent pas la langue de bois. Que dire de plus, j’applaudis des deux mains.

    • Mentine dit :

      Dire qu’après ça, faire un épisode moins « sérieux » spéciale nazis n’est pas indispensable ?

      Be seeing you,
      Mentine

      • B. dit :

        Dans ce cas, autant s’appeler C dans l’air et pas Bazingcast…

      • Piouf dit :

        On va devoir traiter le sujet « nazis » plus sérieusement que prévu sinon je vais me faire taper dessus par Xeutrope…

        Sinon il faut bien revenir aux fondamentaux de temps en temps 😉

        • WilnocK dit :

          Je n’ai rien contre les emission « lectures de fiche wikipedia », une petite seance d’histoire economique et de derive segregationist, pourquoi pas.

          Par contre, apres l’episode sur les musees, un sujet sur le sexisme, ca serai interessant, surtout si vous laisser la parole de facon equilibre a Playne, Lilliane & Micha. (J’ai re-ecouter l’episode 5 dernierements, pas tres glorieux)

  8. Serept dit :

    Pour revenir sur la valeur ajoutée qui doit passer maintenant par le service, j’avais vu les propositions d’Authueil qui en résumé consistaient principalement à enrichir aussi les infos albums/artistes etc attachés au fichier mp3.

    Pour revenir sur le vocabulaire du crowdfunding, j’ai l’impression que kickstarter et autres sont plus du fan-funding (qui attende en retour plus des goodies que du retour sur investissement), et qui correspondent à une forme de mécénat non institutionnel.

    Je ne sais pas comment marche exactement la formule avec retour sur investissement, mais je ne suis pas sûr d’avoir compris quel part d’investissement (financier) prends mymajorcompany, et si elle est par exemple proportionnel (et suit complétement l’investissement) ou s’il est fixe ou un mélange des deux, etc.

    Mis à part ces quelques petites interrogations personnelles, super émission.

    • Piouf dit :

      Je suis plutôt d’accord avec toi sur le crowdfounding, il faudrait utiliser deux termes différents pour différencier les deux systèmes.

      • B. dit :

        Je crois que le retour financier est proportionnel aux ventes de l’artiste, on touche donc son investissement initial x X, X étant un coefficient déterminé je ne sais comment en fonction des ventes.

        • Serept dit :

          Pour la dernière partie de mon commentaire, je ne parlais pas du retour sur investissement, et j’en ai la même image que tu en donnes.

          Je parle de l’investissement financier que fait mymajorcompany avec les autres personnes, et s’il existe en fait tout simplement.
          De l’émission ce n’était pas clair. Je vais essayer de prendre le temps d’aller voir, de comprendre et de revenir.

  9. ShoTo dit :

    Étant un inculte en matière de musique et ne connaissant ni les invités ni aucun des artistes mentionnés dans l’épisode (à part Jean Jacques Goldman), je pensais que pour une fois je n’allais pas faire mon commentaire habituel qui corrige les virgules mais finalement si :
    Contrairement à ce que dit Mark Daumeil, les vinyles n’offrent pas un son de meilleur qualité que les CD.

    • Krilin dit :

      Ce que dit Daumail, c’est la même chose que dit ton article : indépendamment de la qualité du support, les CDs d’aujourd’hui ont droit à un traitement par dessus la jambe, le son est tellement compressé que le résultat est plus crade qu’à l’époque du vinyle où il y avait de vrais ingénieurs du son qui faisaient très attention au rendu.
      J’irai même plus loin en rappelant qu’à l’époque on avait droit à des vrais compositions, là où aujourd’hui une simple beatbox fait l’affaire.
      Après il faut comparer des groupes comparables, bien entendu.

  10. Vérès dit :

    Moi j’attendais l’IRLPG : « Après avoir galéré pendant 10 ans, j’ai réussi à signer avec une major et je viens de me rendre compte que je ne fais plus que de la musique de merde ! Que dois-je faire ? Une sextape ?… Consommer d’avantage de drogue ? Tuer Pascal Nègre ? »…

    • Krilin dit :

      Ah, j’aime 😀
      je regrette ^^

    • B. dit :

      Bonne vieille diabolisation des majors, Vérès… A noter que le type de Cocoon disait quand même, plus ou moins à demi-mot, et plutôt moins que plus, que les majors n’étaient pas forcément un mal, et que lui avait signé avec une major sans trop d’états d’âmes, sans avoir l’impression de vendre son cul, et pour de bonnes raisons. Qui plus est, je ne note aucune différence entre la qualité des 2 albums du groupe avant/après major. Peut-être la prod’, et encore.

      • Vérès dit :

        C’était plus pour prendre le point de vue anarcho-liberto-revolutionnario-complotiste de Krilin et faire un sujet IRLPG funny ! Je ne doute pas que les Majors soient des gages de qualité musicale, il suffit de regarder le nombre d’artistes de haute voltige qui figurent dans les catalogues des Majors.

        Ironie, tout simplement.

  11. Thejortex dit :

    C’est marrant , sur ma liste de cadeaux de noel, j’avais mis dans ma liste: pas le CD generation goldman et ni le dernier Dion !! 😉

    Sinon, je pense que les majors sont quand même présent pour générér de l’argent. Ils ne sont pas loin de france production ou d’autres sociétés de production télévision. Ces derniers mettent bcp d’argent dans des films qui s’avèrent être seulement de la grosse daube pour attirer les gens devant leur téléviseur et faire de l’audience. C’est pour ça qu’en France, le paysage cinématographique se dépérit petit à petit, excepté quelques petites perles (comme dans le domaine de la musique).

    • Piouf dit :

      Nan mais ça n’est pas un scoop non plus 😀 Oui il s’agit de sociétés privées donc elles sont là pour gagner de l’argent. Ensuite il y a celles qui ne font que ça et celles qui font quelques trucs mieux pour améliorer leur réputation ou parceque elles emploient des passionnés.

  12. aude dit :

    je n’ai pas le temps de développer toutes les idées (mais en ai-je vraiment ?!)
    en tout cas j’ai adoré ces 2 épisodes.
    j’ai bcp appris ! c’est super intéressant et comme disait un des auditeurs dans un com´ plus haut , on ne tombe pas dans le travers des invités de l’ADC (pareil j’adore ces gros crados !)
    bravo pour vos sujets, bravo pour les intervenants
    merci de m’avoir fait passer 2 bons moments !
    j’attends avec impatience les prochains …
    bonne continuation à tous , … et toute ( c’est pour misha) !

  13. Ced dit :

    Episode très intéressant, où j’ai appris plein de choses, ne connaissant pas du tout ce milieu de la musique à grande échelle vu que je traîne plutôt dans les rades sombres où on joue de la musique du décoiffe mémé…

    Ca aurait été vachement intéressant de parler aussi des différents styles de musique et voir si des différences de fonctionnement existent en fonction de ça. Enfin on s’écarte peut-être du sujet premier.

    Bref du bon boulot, chapeau l’équipe !

  14. Lemon dit :

    Bravo pour ce Bazingcast, il est très bien fait :).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *