Bazingcast #23 « Du travail dans l’industrie du jeu vidéo »

Un nouvel épisode thématique qui se concentre cette fois ci sur l’industrie du jeu vidéo et plus précisément les métiers, les formations, les conditions de travail. Il y a beaucoup à dire sur cet industrie très particulière qui fait rêver à tort ou à raison tout un tas de gamers.

Pour en parler nous avons évidement notre Trollin qui représente les développeurs et les petites structures, mais aussi deux invités : Diraen qui nous parle du métier insoupçonné de chef de projet localisation et des conditions de travail chez le géant Ubisoft, ainsi que Pierre-Yves, ex Microsoft, qui nous explique pourquoi il a quitté ce milieu.

Nous vous rappelons que nous enregistrons en LIVE sur Freepod, cela vous permet de nous voir et d’interagir avec nous pendant les enregistrements donc venez nous y rejoindre pour le prochain ! Les dates des lives sont annoncés sur le blog et sur les réseaux sociaux.

Pour retrouver tous les liens et informations complémentaires à cet épisode n’oubliez pas d’aller voir les liens et références.

Cet épisode est disponible sur iTunes, sur Miro, en téléchargement au format mp3 là (clic droit « Enregistrer sous »), ou en écoute en streaming grâce au lecteur ci dessous. N’oubliez pas aussi les différents flux RSS pour chacun des formats.

N’oubliez pas que vous pouvez retrouver Bazingcast sur Twitter (@Bazingcast, @Mr_Piouf), Facebook et Freepod.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Un grand merci à toute l’équipe de L’apéro du Captain de nous accueillir dans leur cave et au petit Swann pour la gestion du live.

Musique de fin : Oldelaf et Monsieur D – Le club des cools
Extrait de fin : Publicité Vectrex de 1983

VN:F [1.9.20_1166]
Rating: 4.5/5 (13 votes cast)
Bazingcast #23 « Du travail dans l'industrie du jeu vidéo », 4.5 out of 5 based on 13 ratings
Cette entrée a été publiée dans Les épisodes, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

38 réponses à Bazingcast #23 « Du travail dans l’industrie du jeu vidéo »

  1. Alan.k dit :

    Un podcast sur l’une de mes grandes passion (qui me fait de moins en moins rêver par contre, notamment à cause d’éditeurs comme ubisoft qui prennent le client pour un con et accessoirement pour de la merde. :/ ) je ne peux clairement pas louper ça ! :)

    Je m’écoute ça et je viens réagir derrière, ou pas, quoi qu’il en soit, merci pour ce podcast. ;)

  2. Thiathias dit :

    Encore un plaisir de vous écouter.
    J’aime particulièrement quand vous invitez des gens parler de leur métier :)
    Ça apporte un réel plus qu’on ne trouve nulle part ailleurs. (Et puis accessoirement ça permet de se faire une idée du milieu, c’est chouette quand on ne sait pas trop vers où se tourner plus tard :p )

    Personnellement les écoles privées super chères je trouve ça un peu l’arnaque, a fortiori si c’est pour bosser par la suite dans un domaine où le salaire est du niveau d’un stagiaire.
    Mais c’est peut être parce qu’il faut être vraiment passionné par le domaine si on veut y bosser à ce prix-là.

    L’attente va être longue pour le prochain épisode (hors épisode spécial)

    • Mentine dit :

      [Pub discrète et subtile que vous allez biensûr censurer, bande de totalitaires]
      Sinon il y a le podcast de Korben et Florent RemixJobs qui invite des acteurs de divers métiers du web.

      Be seeing you,
      Mentine

  3. WilnocK dit :

    Peut-etre que Piouf pourra repondre
    Y’a t’il un deplacement des developpeurs du Jeux-Videos vers les applications pour Mobiles, cela fait-il evoluer le marcher depuis 2 ans, si oui dans quelles directions?

    Tres bonne reflexion sinon, beaucoup de reactions personifier, on sent que l’affecte porte beaucoup Est-il prevu de faire d’autres emissions avec cette thematique de presentation d’un secteur d’activite technologique?

    • Piouf dit :

      La majorité des boites d’éditions d’appli font du jeu parceque cela vend donc forcément il doit y avoir un petit transfert vers ce marché mais je pense que c’est assez négligeable.

      En fait il s’agit d’une série d’épisode sur la thématique des métiers de geek, pour connaître un peu la réalité de ces métiers auquel beaucoup rêvent. On réinvitera Adrien qui écrit de la fantasy, Manox pour parler dessin, et bien d’autres. On est ouvert aux idées d’ailleurs sur cette thématique.

      Sinon, comme tu es fan de PDLT je crois, je te conseille d’écouter celui de samedi prochain ;)

      • WilnocK dit :

        Voila un bien etrange conseil? Etant deja abonne depuis bientot 3 ans
        Vous etes de la partie pour l’emission des auditeurs? Bravo!

      • wilnock dit :

        En fait il s’agit d’une série d’épisode sur la thématique des métiers de geek, pour connaître un peu la réalité de ces métiers auquel beaucoup rêvent. On réinvitera Adrien qui écrit de la fantasy, Manox pour parler dessin, et bien d’autres. On est ouvert aux idées d’ailleurs sur cette thématique.
        Tres bonne demarche, mais je vous suggere de pousser plus sur les outils utilise. Dans la programmation des JV, parler un peu plus des SDK de consoles, des framwork, ou des moteurs physique… ou alors de l’integration de moteurs graphiques (certains moteurs etants plus simple a integrer que d’autre…)
        Pour Adrien qui ecrit de la Fantasy, s’il nous dit qu’il travail sous Word, ca va pas porter beaucoup…

    • Krilin dit :

      J’ai rencontré hier des gens d’une école d’info qui avaient lancé leur studio de jeu mobile en sortie d’école, justement parce que c’est un bon compromis pour se lancer dans l’arène, sans avoir affronter les géants, ou devoir développer avec la qualité graphique (=les moyens) des géants.

  4. Matt dit :

    Krilin, j’avais eu les mêmes problèmes de lag avec ma télé que tu as mentionnés avec Donkey Konga. En farfouillant dans les options d’images j’avais réussi à couper toutes les fonctions de post-traitement d’image à la con et à ne plus avoir ce de lag. Evidemment ça dépend du fabricant du modèle etc… Mais ça vaut le coup de fouiller dans les options d’image^^

    Sinon excellent épisode :)

    • Krilin dit :

      J’avais déjà trouvé un mode « jeu video » qui baissait de moitié ce temps de lag, mais malgré mon exploration des options, je n’ai pas pu faire plus (c’est à dire peu). Faudra que je reteste un de ces quatre.

  5. Johnmingzed dit :

    Rassurez-vous jeunes gens à la recherche d’un avenir. Si vous voulez un secteur qui fait rêver et qui ne paie vraiment pas il y a toujours le monde merveilleux du spectacle vivant. Où avec 1200€/mois net tu arrives à provoquer la jalousie des intermittents qui galèrent à reconduire/obtenir leur statut.

  6. Ping : Bazingcast #23 « Du travail dans l’industrie du jeu vidéo » | France is podcasting | Scoop.it

  7. Hmz dit :

    Episode très intéressant et instructif sur les métiers du jeux vidéo.

    Bonne continuation ;-)

  8. Martschbirr dit :

    Petit cadeau pour Krillin : fallout 3 est une merde
    C’est pas la chanson du siècle mais je l’ai vu juste après avoir écouté l’épisode, je me suis dis que ça ne pouvais pas être un hasard.

    Sinon très bon épisode, étant un joueur très régulier, je trouve ça toujours intéressant de regardé de l’autre côté du miroir. Les deux docu (producer & game design) était très très instructifs. Ce serai une bonne idée de continuer sur la série, comme l’a dis wilnock, en se penchant sur comment ils travaillent les outils, le produit final de leur travail (juste un document txt pour la localisation des jeux ?!)

    Ensuite, pour le piratage c’est beaucoup une question de moyens, étudiant fauché je piratai à tour de bras pour tester les derniers jeux ou pouvoir se faire « facilement » des parties avec mes comparses mais on passaient des heures à bidouiller pour que ça marche. Maintenant que j’ai les moyens (et pourtant je suis dans la recherche) c’est tout simplement plus simple d’acheter un jeux sur steam hop DL et c’est partis. Et qui sur PC (parce que sur console ça compte pas c’est pas des vrais jeux) revends ses jeux… c’est tellement pas rentable de le faire que pour moi oui steam est pas forcement l’idéal mais le plus simple voir économique de jouer. J’avoue quand même que quand j’ai pas le net je fais toujours une petite dance de la chance avant de lancer le mode off-ligne mais ca marche.

    • Krilin dit :

      Yeah la zik !
      elle se retrouvera en musique de fin un jour (voire en jingle quand DJ Tro aura trouvé un bon soft)

      Sinon, pareil pour la dernière partie : quand on étudiait, c’était un principe ET un challenge de jouer à des jeux piratés. Maintenant qu’on a plus de temps, qu’on a de l’argent, et qu’on connait les combines pour payer légalement un jeu 10€ = une place de cinéma….

    • Thiathias dit :

      C’est un peu off-topic mais comment tu fais pour avoir les moyens en étant dans la recherche ?
      À en entendre le podcast, ça m’intrigue (en bien).

      • Martschbirr dit :

        Bah je dirai qu’ave mon train de vie assez modéré, j’ai les moyens de faire ce qu’il me plait c’est l’essentiel. Ha oui puis je n’habite plus à Paris alors la vie est pas cher entre le loyer divisé par 2 et les courses au marché ça aide !! C’est vrai aussi que pour l’instant on est deux quand on sera trois ce sera une autre histoire, je ferai de la recherche… en entreprise.

        • Krilin dit :

          T’as un marché qui est moins cher que les grandes surfaces ? Celui près de chez moi (petite couronne sud de paris) est bien plus cher ; soit-disant de meilleure qualité, mais bon…

          La recherche, on est « mal payé », comme dans le jeu vidéo, ou dans ma boite, mais au final c’est mal payé par rapport à un bac+5 (+expérience), c’est toujours mieux que cariste en CDD mi-temps. Ça fait chier d’être payé « si peu » après un bac+5 (ou +8) et des études pas faciles, mais bon, ya plein de gens qui arrivent à joindre les deux bouts, si ils renoncent à s’acheter un iPad par mois. Après, travailler juste pour bouffer, c’est une autre question.
          Et, comme toujours, vivre à 2, en colloc, en couple, ou chez mamie, ça baisse drastiquement les dépenses.

          • Piouf dit :

            Cette pince de Krilin a une copine juste pour diviser les frais par deux :p

          • Martschbirr dit :

            Tu ne dois pas avoir beaucoup de producteur qui viennent dans ton marché, c’est vrai que ca change pas grand chose d’acheter une banane des Antilles en grande surface ou au marché. C’est vrai qu’on travail pas que pour bouffer mais j’aime beaucoup cuisiner donc pour moi c’est important, d’ailleurs j’ai l’impression que Piouf aussi ou c’est le syndrome moins t’en fais plus tu l’expose ? ^^
            Ensuite l’autre avantage de vivre dans un pays perdu (Limousin) c’est que les sorties coûtes pas cher, ben oui pas de belles expos toute neuve, de concerts intéressants, de nouveaux resto à tester on en fait vite le tour.

            • Piouf dit :

              ouai j’aime cuisiner mais j’ai de moins en moins de temps pour ca…

            • Krilin dit :

              Ah, mes éternelles discussions avec les limougeauds (une terrible blessure m’oblige à en rencontrer tous les 6mois, et à force j’en ai même vu des intéressants :D )
              Perso je pourrais pas vivre loin d’une grande ville ou loin de la mer. Donc comme Limoges et Saint Junien m’ont pas plu, et qu’il faut 2h pour arriver à l’océan, typiquement le limousin n’est pas fait pour moi, malgré les grosses possibilités qu’il offre aux fans de nature.

              Avant la dernière émission, on a passé une demi-heure avec Piouf et Pierre-Yves à comparer comment on faisait nos soupes, ce qu’on mettait dedans, etc :D
              C’était assez surréaliste, mais ça ferait sans doute pas une bonne émission :)

          • Thiathias dit :

            Ouais ok.
            Le gros problème aussi c’est si tu te mets à comparer avec tes camarades qui se sont tournés vers autre chose :/
            Mais bon ça peut être intéressant de bosser dans ce domaine (enfin ça doit l’être sinon ce serait horrible).
            Enfin bref c’est sûr qu’en baissant les dépenses on a l’impression d’avoir les moyens.

  9. ShoTo dit :

    Sur les jeux vidéo à Grenoble, il y a apparemment AGEOD.

    Au sujet du piratage sur console, après le précédent sur le jeu PC, je n’arrive pas à comprendre pourquoi les constructeurs de console n’ont pas anticipé le coup en le rendant impossible comme avec la 64.

    • Krilin dit :

      Pourquoi le piratage aurait été impossible sur 64 ? À cause du format cartouche ?
      Si la console a assez de succès, il y a toujours des gens pour trouver des solutions, en électronique : des fausses cartouches sur DS (ça existait déjà sur SNES et megadrive, évidemment plus confidentiel), des puces, voire des circuits complexes et programmables sur Wii ou autres, etc. La seule « solution », outre rendre ça difficile, c’est l’obligation de faire des MàJ de la console en ligne, et la menace que si tu es découvert, ton compte et ta console sont désactivés.
      Mais à part le contrôle en ligne, je pense qu’il n’y a aucun système électronique qui soit impiratable.

  10. BrunoTwittos dit :

    Une émission intéressante, comme vos collègues on dit beaucoup de choses, je me tente à une ouverture.

    J’aurai apprécié avoir une photo d’ensemble des maillons qui interviennent dans la création d’un jeux vidéo. Je crois en effet que ces derniers temps tous les maillons sont en train d’être bouscoulés.

    Si je schématise très largement :

    Editeur/Producteur
    Créateur/Développeur
    Distributeur

    On voit apparaitre un nouveau genre de jeux, qui ne sont plus des AAA, ou des jeux de gros studios, qui définissent un circuit à part.

    L’éditeur peut être Microsoft Games, les développeurs eux-mêmes, ou carrément indépendants. Ces jeux ne coûtent pas chers et engage peu de risques.

    Les créateurs/développeurs sont des petits groupes passionnés, ou même une personne (braid, minecraft à ses débuts).

    Et la distribution n’est plus physique ou à travers un seul éditeur, mais sur des plateformes mutualisées et plusieurs à la fois (steam, PSN, XBLA, Apple Store par exemple) à des prix très attractifs.

    J’y vois presque un retour aux sources de l’esprit du jeux vidéo. Faire preuve d’ingéniosité pour inventer des nouveaux gameplay et des univers.

    J’espère que j’aurais l’occasion d’avoir des avis sur cette dynamique.

    Nintendo n’a semble-t-il pas compris ce qu’il se passait (si j’en crois mon 3DSiware, c’est 6€ le portage NES, et pour la scène indépendante, soit elle n’existe pas, soit elle n’est pas mise en valeur, dans les deux cas il y a problème).

    Cette dynamique est aussi valable dans le monde des applications. D’abord avec les téléphones, maintenant avec les tablettes (qui remplacent des ordinateurs pour beaucoup de gens). Sur MacOS il y a déjà cette notion de « micro » applications, j’imagine que Windows 8 arrivera avec le même principe.

    Si ca ne fait réagir personne, je me mouille et prédis une disparition du hardware dans le monde du jeux vidéo. La prochaine génération de console (PS4, Xbox next/720 et WiiU) pourraient être les dernières. Bientôt on connectera sans fil un périphérique à notre télé pour jouer (une wiimote, un kinect si la télé n’en a pas d’incorporé, notre tablette/smartphone, une manette quelconque, notre voix, notre pensée). Et la télé streamera les images du jeux en HD qui sera calculée sur des gros serveurs.

    Fini le piratage ! Fini l’occasion ! Fini les sites UK qui sont 50% moins chers que les sites FR !

    Ca vend pas du rêve ça ?

    • Thiathias dit :

      Sur les petits jeux indépendants, ouais je suis d’accord mais il y a aussi malheureusement des jeux à la gameloft qui copie le principe d’une licence connue pour la porter sur iOS, et ça a tout de suite moins de saveur. Il y a du bon et du moins bon, mais c’est comme partout je crois.

      Et sinon ce que tu décris à la fin c’est vite fait le principe de onlive. Sauf que pour des jeux sans lagg, c’est difficile. Mais bon s’ils prétendent avoir brisé le théorème de Shannon (d’ailleurs, je voudrais bien savoir comment) peut être qu’ils y arriveront un jour.

      Après c’est possible que les jeux sans lagg, qui font appel au skill, n’existent plus, et qu’on s’oriente vers des jeux où tu n’as pas besoin de réagir au 1/4 de tour. Mais ça me parait moins intéressant.

    • wilnock dit :

      Je suis d’accord avec tout ca en gros.

      Par contre, pour ce qui est de « La prochaine génération de console », je ne te suis pas du tout. Pour moi, il n’y aura pas de prochaine generation. Les consoles actuelles peines beaucoup a proposer une evolution significative pour justifier le renouvellement du parc. Deja, les 2 grosses consoles du marche Xbox et PS3 se sont renove, mais se ne sont pas des ruptures avec les parcs actuelles. PS3 est passe a la PS3 slim, de meme pour la xbox… a une epoque pas si lointaine une nouvelle console signifiait surtout que l’ancienne generation etait hors-course (NES -> SNES -> ultra64 -> game cube…), les MDU n’etaient meme pas compatibles surtout.
      Il m’est d’avis que les « nouvelles consoles » (presentation prochainement au CES?) ne seront pas des ruptures, mais des evolutions, tout comme un ordinateur de nos jour, ce n’est plus une rupture, juste une ‘evolution’ de la version precedente. Je le constate aussi avec la demultiplications des accessoires qui s’ajoutes aux consoles actuelles, alors qu’elles auraient fait l’objet d’une nouvelle consol a proprement parler precedemment. Peut-etre que la prochaine xBox integrera kinect directement en natif, et non plus comme un accesoire

      Pour ce qui est du jeu temps-reel (zeros lag needed), ce sera un marche different, qui va se differencier d’un autre mode de jeu (casual). Tout comme le MMORPG (mondes persistant) se sont differencier des jeux habituelles. Ce ne sont pas les memes besoins, et donc pas le meme marche segmentation. Le monde du FPS va donc avoir ces plateformes, son public, ses medias, son marketing, ce que l’on voit deja avec les gros jeux que sont Call of Duty et autres assimile. Tout comme cela se passait a une epoque avec les jeux de sport (fifa et pes…)

      • Krilin dit :

        La multiplication des accessoires est surtout un bon moyen de faire cracher le client encore et encore, sans qu’il s’en aperçoive, et de lutter contre le piratage : si télécharger le jeu ne suffit plus, qu’il faut de toutes façons acheter un équipement (parfois jamais vendu hors du jeu, comme wii fit), les gens finissent par acheter le bundle (jeu + accessoire), donc 80€ de crachés, console piratée ou non.

        • Poio dit :

          Et il y aura de nouvelles générations de consoles, parce que c’est aussi clairement devenu un moyen de se la péter en société. €_€
          Pourquoi l’iPad se vend autant ? (Bon c’est pas tout à fait qu’une console, mais quand même.)
          C’est comme ceux qui se la pétaient avec leur Gameboy à la récré.

          Sachant que le monde est gouverné par la thune, et qu’il y a un marché, il y aura une prochaine génération de consoles. Comme dit à un moment dans le podcast, blâmons le consommateur ! C’est sa faute. Bon, où est ce que j’ai rangé mon épée, moi ?

  11. Ping : Bazingcast #25 – Liens et références | Bazingcast

  12. Espionnage dit :

    Félicitations pour le podcast ! J’aime bien aussi quand vous invitez des gens parler de leur métier, j’ai du mal à trouver ce genre de témoignage ailleurs. Perso, les écoles privées m’ont toujours paru super chères surtout dans un domaine où le salaire est au minimum syndical.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>